Together, Far & Beyond
 
PortailAccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Strike
[Sqvad] Löjtnant
[Sqvad] Löjtnant
avatar


MessageSujet: B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21   Dim 21 Juin 2009 - 12:50

"Une Phase I électrisante, un shoot d'adrénaline mémorable!"



_________________
Yea, Though I Walk Through the Valley Of The Shadow of Death,
I Will Fear No Evil For I Am The Evilest Son Of A Bitch In The Valley



I didn't come here to impress none of you
MOTHERFUCKERS


Dernière édition par Strike le Mer 1 Juil 2009 - 14:40, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recon.forumactif.us
Strike
[Sqvad] Löjtnant
[Sqvad] Löjtnant
avatar


MessageSujet: Re: B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21   Mar 23 Juin 2009 - 1:57

Episode 1 : Rendez-vous nocturne à Kamdech-city


21h15, centre de la ville, café Bagatellan : arrivée du Mollah accompagné par une journaliste.

Le Mollah



La journaliste




Le Mollah remarque un individu suspect sur une moto, qui semble les
observer, mais n'est pas plus inquiet que cela : il est sur son
territoire, les risques sont presque inexistants...




Les chefs Talibans Raiden et Docpatch
les rejoignent une vingtaine de minutes plus tard.



Après avoir discuté de leur mode d'action pour le passage de la frontière le lendemain, le groupe fait mouvement à 22h15 pour rejoindre leur planque, au 23 rue Smolett.

Départ du point 1 (voir carte en fin de chapitre). Le groupe se sépare en deux, et chaque binôme rejoint son véhicule. Le Mollah repère un individu qui semble les observer sur un scooter, et garde un oeil sur celui-ci. Le véhicule du Mollah prend la tête du convoi, et prend la rue Lépante. Au feu rouge, une moto et un scooter restent en bout de file : cette fois c'est confirmé, le groupe est filé...



Arrivés sur la fin du bd Carabacel, les deux véhicules se séparent; le Mollah continue sur l'esplanade Kennedy, puis, voyant les deux-roues en avance sur lui, il les laisse s'engager sur Barla pour filer à gauche et s'engager dans le tunnel du Paillon. Pied au plancher, il se rend compte que les fileurs sont bel et bien largués.
Sortie du tunnel, puis trajet vers le port pour rejoindre l'autre véhicule, au point 2.

Malheureusement, les chefs talibans n'ont pu lâcher leurs poursuivants. Il semblerait que personne ne veuille les intercepter : il faut se rendre à l'évidence, les fileurs veulent leur planque. Après avoir récupéré de quoi manger, vers 22h45, les deux véhicules font mouvement vers un parking pour semer le trouble chez leurs poursuivants.

Ils déposent la journaliste bd Stalingrad pour qu'elle leur ouvre la porte du garage (point 3) dès leur arrivée. Ils poursuivent vers le bd Franck Pilatte, tournent précipitamment dans la montée st Aignan. Les chefs taleb stoppent dans une zone d'ombre, tous phares éteints; le Mollah continue et stoppe sur le chemin du mont boron. Quelques minutes plus tard, lorsque les fileurs semblent avoir disparu, ils reprennent la route pour revenir vers le bd Stalingrad. Ils prennent la première ruelle à gauche pour descendre sur le quai des docks. Pas de trace des fileurs. Ils pénètrent dans la zone privée du quai, pour arriver à destination : le parking privé qui va leur permettre de faire le point. Il y retrouvent la journaliste. L'arrêt dure une trentaine de minutes; vers 23h15 ils décident de repartir ensemble. Ils pensent rejoindre leur planque en toute tranquillité.

Ils repassent par Stalingrad, continuent sur le bd de Riquier, puis bifurquent à gauche sur le rue Scaléro; arrivé au croisement de la rue Ribotti, à deux pas de leur planque, ils repèrent un soldat américain posté à l'entrée d'un bâtiment! Affolé, le Mollah appuie sur l'accélérateur pour filer mais il voit le soldat donner l'alerte; les deux véhicules tournent dans la rue George Ville, prennent à gauche sur Barbéris, pour rejoindre le bd Risso. Mais Raiden tourne à gauche sur Roquebillière, puis redescend vers la planque. Le Mollah redescend Delfino et stoppe le véhicule à hauteur de la rue George Ville (point 4). Il reçoit un appel de Mad, son lieutenant, qui est posté à la planque, caché dans un véhicule, depuis le début de soirée. Il a repéré depuis quelques minutes de nombreux va et viens de personnes suspectes autour de la planque. Il confirme que le véhicule de Raiden est stationné pas loin de lui. Lorsque Mad lui indique un moment de calme, le Mollah décide d'accompagner la journaliste à la planque, pour qu'elle se mette à l'abri, puis il rejoint le véhicule de Raiden.

Il leur fait descendre la rue Smolett, prendre le bd de Riquier à gauche, puis à droite sur la fin de Delfino. Ils tournent ensuite à droite sur Scoffier. Il ne semble pas y avoir de poursuivants. Il reprennent à droite sur Barberis, puis font encore un tour par Risso pour se garer ensuite au début de la rue George ville. Mad leur donne le feu vert pour faire mouvement. Ils partent à pied vers la planque, puis stoppent à l'angle George Ville / Smolett.
Mad leur indique que les mouvements suspects on cessé. Raiden est envoyé à la planque. Il y arrive sans problème. Mad indique alors au Mollah qu'un groupe espion vient de quitter les lieux; ils se planquent dans un renfoncement du batiment pour ne pas être vus, les laissent passer, puis peuvent enfin rejoindre la planque (point 5).

Il est minuit : le Mollah, accompagné des chefs Talibans et de son lieutenant vont passer une courte nuit avant de tenter de passer, demain, la frontière...

Ils auront passé près de 1h30 à tenter de semer leurs poursuivants :




_________________
Yea, Though I Walk Through the Valley Of The Shadow of Death,
I Will Fear No Evil For I Am The Evilest Son Of A Bitch In The Valley



I didn't come here to impress none of you
MOTHERFUCKERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recon.forumactif.us
Strike
[Sqvad] Löjtnant
[Sqvad] Löjtnant
avatar


MessageSujet: Re: B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21   Mer 24 Juin 2009 - 1:18

Episode 2 : L'équipée sauvage

7h : le téléphone sonne. Un indic prévient le Mollah que des troupes militaires sont en mouvement vers la planque et qu'il faut précipiter le départ. La nuit a été courte, les quelques heures qui ont suivi la poursuite ont été mises à profit pour préparer le passage de la frontière et il est hors de question pour le Mollah de laisser ses hommes prendre la route sans le maximum de repos. Il décide de maintenir l'heure de départ prévue malgré les injonctions de ses indics.

Le Mollah sort de la planque vers 7h30 pour faire le tour
de ses contacts et montrer à ses ennemis qu'ils ne l'effraient pas.



Il revient à la planque, met ses hommes en ordre de marche.



Les chefs Talebs s'équipent, préparent leurs armes, vont chercher un élément qui n'avait pu passer la nuit avec eux.






Tout le monde est prêt à 9h. Le départ est lancé à 9h30.



Immédiatement, les fileurs qui étaient restés planqués durant la nuit reprennent leur poursuite. Le convoi prend le tunnel du Paillon en direction de la trinité. Il s'engage dans la voie rapide, fait mine de poursuivre, mais sort brutalement au quartier Bon Voyage pour tenter de semer les fileurs sur les petites routes qui mènent au site d'extraction.

Le Mollah accélère le rythme, et arrivés au rond-point de la Trinité, les deux véhicules se séparent : les chefs Talibans se réengagent dans la pénétrante, direction la frontière; ils sont pris en chasse par une 206 grise. Le Mollah remonte vers Drap par la route départementale 2204; il est suivi par deux hommes sur une moto.



A peine 100 mètres après le rond point, il bifurque brutalement à droite dans le Chemin de l'Olivaie. Il passe 3 dos d'âne, en gardant la moto au contact, puis fait le tour du rond poind dans un hurlement de pneus, prenant de la vitesse là ou la moto risque la chute si elle accélère trop. Il repasse les 3 dos d'âne à fond, doublant au passage un touriste qui ralentit encore ses poursuivants. Il se réengage sur la départementale et reprend sa course à un train d'enfer. La moto est loin, mais le pilote est bon et gagne du terrain virage après virage... Arrivés à hauteur de Drap, les motards sont de nouveau au contact.

La poursuite continue à un rythme soutenu, les poursuivants commençant à se faire plus incisifs et montrant clairement des intentions de dépassement... laissant supposer une tentative de blocage.
Le Mollah fait tout pour les en empêcher, et après le pont enjambant le Paillon il tourne à droite au rond point, s'engageant dans le Boulevard de la Vallée. Poussant la voiture au maximum, il profite des virages pour creuser l'écart.
Soudain, pour créer la surprise, il s'engage brutalement à droite dans un chemin gravilloneux; le véhicule part en travers, il contre-braque pour remettre la voiture dans l'axe, remet les gaz, et la course folle continue dans un énorme nuage de poussière.

Le véhicule rejoint alors la route, laissant la moto loin derrière, et retourne vers la route départementale. Le Mollah, succombant aux charmes de la journaliste qui la presse de lever le pied, se laisse amadouer et relâche l'accélérateur; lorsque, soudain, quelques virages plus loin, les motards réaparaissent dans le rétroviseur!

Le Mollah passe le rond point et se réengage sur la départementale, pied au plancher, ses poursuivants de nouveau derrière lui.

Arrivé à la Pointe de Contes, les chefs Talibans qui ont réussi à semer la 206 s'engagent à la suite des motards; le Mollah prend à droite, et dans la montée de l'escarène, les motards lui intiment l'ordre de stopper, poussant l'excès de confiance jusqu'à arrêter leur véhicule devant lui pour le forcer à se rendre!

Mais le Mollah et ses chefs de guerre ne comptent pas lâcher si facilement la lutte, et l'odeur de la frontière proche leur donne des ailes : ils se jouent du barrage et poursuivent leur route sous le feu sans que leurs ennemis n'aient pu les toucher; les motards, dépités et abasourdis, se remettent en selle précipitemment et se lancent à leur poursuite.

C'est alors que la 206 grise, qui redescendait vers la Pointe après avoir vainement cherché à raccrocher les chefs Talebs, les croise sans pouvoir faire quoi que ce soit!

Forts de ce nouveau camouflet infligé à ces infidèles, les Talibans passent devant le village de Blausasc, poussent jusqu'au col de Nice, puis bifurquent à droite sur une route de campagne sinueuse au dévers conséquent, dans le but de semer les motards qui commencent à se rendre compte que la moto ne tiendra pas le choc. Arrivés presque au bout de la route, les motards abandonnent la poursuite.



Les Talibans sont en joie! Mais ils gardent la tête froide : ils sont persuadés que si la moto les a lâchés, c'est qu'un dispositif a été mis en place pour les accueillir sur la zone qu'ils avaient prévu d'occuper pour décharger leur trésor. Ils décident de stopper 1 km plus tôt que prévu et de finir à pied; Devant une citerne, ils garent leurs véhicules, sortent la caisse contenant le magot, et, laissant la journaliste sur place, disparaissent à travers la forêt.




_________________
Yea, Though I Walk Through the Valley Of The Shadow of Death,
I Will Fear No Evil For I Am The Evilest Son Of A Bitch In The Valley



I didn't come here to impress none of you
MOTHERFUCKERS


Dernière édition par Strike le Mar 30 Juin 2009 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recon.forumactif.us
Strike
[Sqvad] Löjtnant
[Sqvad] Löjtnant
avatar


MessageSujet: Re: B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21   Mar 30 Juin 2009 - 23:15

Episode 3 : Fuite vers la frontière

Les Talebs s'organisent pour se déplacer efficacement : ils mettent à profit l'entrainement suivi dans les camps des montagnes afghanes et se déplacent en utilisant les techniques de leurs ennemis.




Une fois la lisère de la forêt dépassée, les Talebs se posent à couvert. Ils attendent leurs poursuivants, ils sont persuadés qu'ils sont à leurs trousses.



Mais personne ne vient. Profitant de ce moment de calme, le Mollah prend contact par téléphone satellite avec ses acolytes qui les attendent de l'autre côté de la frontière.
Il décide de poursuivre à flanc de montagne, laissant la route à leur droite, pour semer d'éventuels poursuivants. En effet, malgré ce sentiment de victoire, les Talebs font tout pour garder la tête froide et ne veulent pas sous-estimer leurs adversaires.




Raiden, un des Chefs Taleb, se rend alors compte qu'il a laissé un sac dans un des véhicules; il souhaite retourner au point d'insertion pour le récupérer. Avant de partir le Mollah décide de lui fournir une radio afin de pouvoir communiquer en cas de danger; Docpatch s'assure que les fréquences sont bien réglées et lui donne son émetteur.




Le groupe continue sa progression : en effet, une position statique les mettrait tous en danger. De plus, ils doivent passer la frontière avant 12:00. La progression du groupe continue, sur une pente de plus en plus abrupte.






C'est alors que Raiden, qui s'est rapproché du point d'insertion, les informe par radio qu'il voit un véhicule qui n'était pas là lors de leur arrivée. Le Mollah tente de joindre la journaliste pour en savoir plus : lorsque le téléphone est décroché, c'est une voix d'homme qui se fait entendre! L'homme, visiblement satisfait de la surprise qu'il entend dans la voix du Mollah, explique en deux mots qu'ils tiennent en otage la journaliste.

Le Mollah prend poliment congé de son interlocuteur, le remerciant intérieurement de son erreur : si il avait laissé la journaliste décrocher, se contentant de la surveiller de loin, Raiden se serait certainement fait descendre, voire même suivre jusqu'à eux!

Il contacte alors Raiden par radio pour lui intimer l'ordre de se replier immédiatement vers leur position.

Pendant ce temps, craignant un éloignement trop important de la zone de passage de la frontière, ils décident de reprendre de la hauteur. Tank, leur éclaireur, leur permet de garder un bon rythme et une avancée sans risque.



Raiden les rejoint alors, s'étant assuré que personne ne le suivait. La forêt devient plus dense, et le poids du trésor se fait sentir; malgré tout, les Talebs poursuivent leur effort, conscients du danger en cas de ralentissement.



Malgré toute leur volonté, la fatigue est la plus forte; le trésor pèse de tout son poids dans la caisse, et la pause est impossible à repousser. Le Mollah décide de stopper quelques instants. La souffrance se lit sur le visage de Mad, comme sur ceux de tous les Talebs.



Pendant ce temps, Docpatch et Raiden restent en observation.



Après cette courte pause, le groupe reprends la route. Après quelques minutes, Docpatch rejoint Tank et surgit des bois pour prendre position, sur la crête qu'ils viennent d'atteindre.



A peine arrivé sur la crête, le Mollah se pose au coté du trésor pour laisser le soin aux éclaireurs de s'assurer que la zone est sûre.




Une fois la zone sécurisée, la progression continue. Les Talebs veulent se rapprocher de la zone qu'ils avaient initialement prévue comme leur point d'insertion. En effet, ils veulent prendre un chemin qui les mènent au point de franchissement de la frontière tels que planifié au départ.




Raiden et le Mollah passent en tête de convoi, laissant à Tank et Mad le soin de porter le trésor. Docpatch se positionne en fin de groupe, afin d'assurer leurs arrières.



Arrivés au bout de la crête, le groupe entame une descente vers le point d'insertion initialement prévu. Mad et Raiden prenent la tête, Tank et le Mollah transportent la caisse à leur tour.



Soudain, au bas de la colline, Mad et Raiden aperçoivent la route : bonne navigation, le point d'insertion n'est pas loin!




La descente s'accélère, et le but se rapproche...






Arrivés sur la route, les Talbes sont aux aguets : le risque de se faire serrer est gros, aussi Raiden et le Mollah partent en reconnaissance en laissant le reste du groupe protéger le trésor.



Raiden scanne la zone.






La zone semble sûre; les porteurs du trésor peuvent avancer.






Puis par sécurité, le trésor est de nouveau posé. Le temps passe, et il est déjà 11:50... Les Talebs n'ont que 10 minutes pour passer le point d'insertion afin de rejoindre la frontière. Raiden a détecté la présence de deux unités ennemies sur le flanc droit du point d'insertion. Le Mollah décide de séparer le groupe en deux et de permettre de cette façon aux porteurs du trésor de réussir la mission.

Il s'avance à découvert avec Raiden, du côté droit, pour jouer les appâts, et envoie le reste du groupe à travers bois du côté gauche; il compte ainsi laisser le champ libre à ses comparses. Alors qu'ils sont à quelques mètres du point d'insertion, à 11:57, des coup de feu éclatent : le Mollah est abattu d'un coup de Mossberg, et Raiden est mortellement blessé; il décèdera quelques minutes plus tard.






Ecoeurés de constater que le trésor n'est pas avec ces deux Talibans, les deux SF qui viennent de les abattre se mettent immédiatement en chasse des porteurs du trésor. Malgré tous leurs efforts, c'est peine perdue : le Mollah et Raiden ont permis à leurs comparses de s'échapper.

Grâce à ce sacrifice, les Talebs porteurs du trésor ont mis en échec les Special Forces, et ont passé la frontière!

_________________
Yea, Though I Walk Through the Valley Of The Shadow of Death,
I Will Fear No Evil For I Am The Evilest Son Of A Bitch In The Valley



I didn't come here to impress none of you
MOTHERFUCKERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recon.forumactif.us
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21   

Revenir en haut Aller en bas
 
B /// PHASE I /// Rapport Officiel des Taleb /// Mission du 20/21
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport de la mission sur les dégats de grand gibier
» Changement de pseudo (par rapport au site officiel)
» LE TOPIC OFFICIEL DES XSARA(S)
» [Coupe de Bourgogne] Phase de Poule - 3ème journée
» [ BMW e32 750 IAL v12 an 1989 ] Problème (électronique?) B.V.A, plus aucun rapport de boite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RECONDO :: AIRSOFT :: 
MISSIONS
 :: 
Feedback
 :: FEEDBACK "X BASTARDS or The Privates Praetorians"
-
Sauter vers: